Tennis: le Montois Paolo Col poursuit sa passion à Londres

Paolo Col joue avec l’équipe universitaire.
Paolo Col joue avec l’équipe universitaire. - D.R.

Après leur sixième secondaire, de nombreux jeunes partent aux États-Unis poursuivre leurs études, notamment les sportifs confirmés. Ils peuvent pratiquer leur sport à haut niveau dans une des nombreuses universités situées de l’autre côté de l’Atlantique. Le tennisman montois Paolo Col, 18 ans, rêvait lui aussi de partir aux USA. Mais il a finalement choisi de rester sur le continent afin de poursuivre ses études à Londres tout en pratiquant le tennis à haut niveau. « Dans certains domaines, les diplômes obtenus aux États-Unis ne sont pas valables en Belgique », explique le membre du RAECT Mons et fils du président du club. « Je n’ai donc pas voulu prendre le risque, d’autant que mes parents ne souhaitaient pas que je parte trop loin de la maison. »

« Je n’ai pas perdu un match ! »

Londres a été le bon compromis. En septembre dernier, celui qui est classé B-15.1 y a débuté sa deuxième année académique. Il y mène des études de finances. « J’ai cours deux fois par semaine et le reste du temps, je m’entraîne. Je dois également suivre des séances de physique. » Et tous les mercredis, l’équipe de Paolo Col dispute des rencontres contre les autres universités du pays. « La première saison s’est très bien passée. Nous avons passé la phase de qualifications et avons réussi à monter de division. Personnellement, je n’ai pas perdu un match. » Des résultats qui prouvent que le Montois est parvenu à s’adapter au tennis anglais. « Auparavant, je ne savais pas très bien jouer en double. Mais c’est très important là-bas. J’ai donc beaucoup appris. Tactiquement et physiquement, j’ai aussi beaucoup évolué. »

Malheureusement en raison de la crise sanitaire, tout est à l’arrêt. Les cours en présentiel ont même été suspendus. Paolo Col est donc pour l’instant de retour chez lui en Belgique. Et il a aussi dû mettre sa passion entre parenthèses. « En trois mois, je n’ai joué que quatre fois au tennis… Ça fait long. Mais cette situation me motive. Je m’entraîne physiquement presque tous les jours. »

Une formidable aventure humaine

Le tennisman devrait repartir à Londres début 2021 pour y retrouver sa famille d’accueil. « L’an passé, je n’avais encore que 17 ans. Je ne pouvais donc pas vivre seul. Mais j’ai trouvé une famille qui m’a super bien accueilli. J’ai donc décidé d’y rester cette année. C’est sympa. Ça fait du bien d’avoir de la compagnie. » Ce départ de l’autre côté de la Manche est également une formidable aventure humaine. « À mon arrivée, j’ai eu un peu de mal à m’adapter. Londres est une ville énorme. Pas facile d’utiliser les transports en commun. J’ai loupé quelques trains… Mais aujourd’hui, ça va beaucoup mieux. Et l’école est une grande université internationale. Il y a des Espagnols, des Grecs… J’ai rencontré différentes cultures. Partir à Londres est une belle expérience que je ne regrette pas. » Paolo Col doit normalement y rester quatre ans.

N.E.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Mons (Hainaut)
Aussi en Sport régional