Nouvel éclairage sur le site du Rapid symphorinois: pas du luxe

De bien meilleures conditions d’entraînement pour les jeunes Chiconniers.
De bien meilleures conditions d’entraînement pour les jeunes Chiconniers. - F.Mi.

« Voici quelques années, nous avions reçu la visite d’une délégation de l’ACFF, qui nous avait retiré l’homologation de l’éclairage », explique Fred Hinnens, président du Rapid. « À partir de là, nous avions introduit une demande pour remplacer l’installation, et pris contact avec la Ville de Mons. Aujourd’hui, le problème est réglé. Nous avons profité de la période actuelle, et donc de l’absence d’entraînements, pour procéder aux travaux ».

Niveaux de 100 et 80 lux

Le terrain principal est désormais à 100 lux, ce qui lui permettrait d’accueillir des matches jusqu’en D2 ACFF. Sans aucune arrière-pensée, selon le responsable… L’autre pelouse, qui sert essentiellement aux entraînements, est à 80 lux. « En plus du problème d’homologation, on n’y voyait quasiment plus rien en soirée. Or, depuis quatre ou cinq ans, surtout lors des deuxièmes tours, il y a régulièrement des matches remis replacés en semaine au calendrier. C’était donc nécessaire, d’autant que l’éclairage remontait à Mathusalem. Je n’étais sans doute pas encore né quand il a été placé ! Et puis, les spots ne ressemblaient plus à rien… » Il était temps d’agir, en effet.

F.Mi.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Mons (Hainaut)
Aussi en Sport régional