Basket: ce samedi, Mons-Hainaut doit déjouer le piège liégeois

Un peu plus d’une semaine après leur dernier affrontement, Durham va retrouver Lemaire.
Un peu plus d’une semaine après leur dernier affrontement, Durham va retrouver Lemaire. - News

Tout au long de cette semaine, le staff montois a tout mis en œuvre pour garder ses joueurs sous pression. Vedran Bosnic sait aussi qu’il doit s’armer de patience avant de pouvoir s’appuyer sur un minimum de dix joueurs lors des séances de préparation. D’autant qu’avec les blessures de Lambot, Cage et Bronchart, conjuguées à la situation qu’est en train de vivre Lorenzo Giancaterino, l’effectif montois s’est réduit comme peau de chagrin. À l’heure actuelle, BMH n’est pas en mesure d’inscrire dix noms sur la feuille de match.

« Si cela ne tenait qu’à lui, Cage reprendrait lundi »

« Tous nos jeunes de 12 ans et plus sont à l’arrêt depuis maintenant trois mois. Et comme ils ne font pas partie de « notre » bulle et qu’ils n’ont pas été testés au Covid-19, cela n’est pas possible de les incorporer, à court terme, dans le groupe », a expliqué Thierry Wilquin. Afin de faire face à la situation, le club montois n’a pas d’autre solution que de demander à son emblématique capitaine de faire office de dixième homme, à moins de trouver la solution au sein des règlements de la ligue.

En attendant, Anthony Lambot et Justin Cage piaffent d’impatience. L’arrière montois espère obtenir, lundi, le blanc-seing du spécialiste de la main pour reprendre les entraînements. Pour le capitaine montois, l’échographie vient de confirmer une déchirure, pas trop importante, à l’arrière de la cuisse. « Même s’il a du mal à l’accepter, Justin devra faire l’impasse durant deux semaines. Si cela ne tenait qu’à lui, il reprendrait lundi prochain. Cela ne sert à rien de précipiter les choses et de prendre des risques inutiles. Si tout va bien, Justin sera de retour pour la semaine européenne en Fiba Cup à Den Bosch », a ajouté le manager montois.

En attendant de retrouver l’ensemble de ses forces vives, Mons-Hainaut va devoir négocier le second derby wallon au mieux de ses intérêts. Avec le retour au bercail de Iarochevitch, conjugué avec les arrivées du meneur croate Lovre Basic et de l’ancien montois Amaury Gorgemans, le cinq de base liégeois, également composé du Serbe Bojovic (39 ans) et de Brieuc Lemaire, bien connu à Jemappes, tient la route.

Septième succès consécutif en championnat ?

Malgré l’absence de suspense (101-58 à l’aller), les Liégeois ont joué le jeu face à Alost pour le compte de la deuxième manche en coupe de Belgique. Au repos, la bande à Lionel Bosco restait collée aux basques des Okapis (45-47). Et avant de s’incliner finalement 70-80, les Principautaires étaient toujours dans la course (70-71) à quelques minutes de la fin. Les points de Liège Basket ont été inscrits par Bojovic 16, Lemaire 14, Gorgemans 13, Basic 9 et 9 assists, Iarochevich 8, Lhoest 4, Stilmant 4 et Lambermont 2.

Mons-Hainaut va devoir imposer son jeu et dicter le tempo pour aller chercher ce septième succès consécutif en championnat. Même avec les forfaits de Lambot et de Cage, l’équipe de Vedran Bosnic n’aura pas le droit à l’erreur lors de ce deuxième derby wallon. La clé sera de voir si l’équipe montoise est capable de continuer avec le même état d’esprit et la même envie que lors des sorties précédentes. Pour s’en sortir, le staff montois doit continuer à s’appuyer sur de véritables compétiteurs sur le terrain.

CHRISTIAN LAURENT

Aussi en Sport régional