Wellin: il agresse son ex-compagne sous les yeux de leurs enfants

Le prévenu s’est emporté.
Le prévenu s’est emporté. - Photo News/Illustration

Alors qu’il vient déposer ses enfants à leur maman dans le cadre de la garde, le prévenu s’emporte. « Monsieur rue comme un animal enragé », souligne le parquet sur base des images de vidéosurveillance. « Il lui prend la tête entre les mains et tente de la frapper contre la voiture. » La dame parvient à se dégager, mais il revient à la charge. « Il la rattrape puis la projette contre la voiture. Monsieur s’apaise, puis revient de nouveau à la charge comme un taureau dans une arène. » Les enfants tentent de s’interposer, en pleurs.

La scène se termine avec le prévenu menaçant son ex à l’aide d’une clé dynamométrique. « Des faits inexcusables », reconnaît l’avocat de la défense. « Mais ce n’est là que la fin de l’histoire. Il faut comprendre les antécédents du dossier. » Et l’avocat d’évoquer l’influence du beau-père des enfants sur les relations au sein de la famille. « Mon client avait tout perdu : sa femme, ses enfants, ses moyens financiers. Non seulement il avait le sentiment que cet homme lui avait pris sa vie, mais en plus, ça n’allait pas avec les enfants. »

Le parquet réclame 6 mois avec sursis assorti d’une formation sur la gestion de la violence. La défense, la suspension du prononcé. « Ce ne sont que 30 minutes dans une vie. Monsieur n’a pas d’antécédent spécifique. Un sursis, cela signifie un casier judiciaire avec toutes les conséquences que cela implique. » Jugement le 1er juin.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Wellin (prov. de Luxembourg)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers