Un Waterlootois de 19 ans se jette sous un train en gare de Waterloo

La thèse du suicide est d’ores et déjà indiquée, précise le parquet du Brabant wallon. Image d’illustration.
La thèse du suicide est d’ores et déjà indiquée, précise le parquet du Brabant wallon. Image d’illustration. - B. Libert

Le trafic ferroviaire est actuellement interrompu entre Braine-l’Alleud et Holleken suite à un incident survenu sur les voies ce mardi 18 mai. Un train faisant la liaison entre Charleroi-Sud et Anvers-Luchtbal a percuté une personne vers 10h50 à hauteur de la gare de Waterloo, où il ne s’arrêtait pas. Quatre-vingts voyageurs se trouvaient à bord du véhicule ferroviaire. « Il s’agit d’un suicide qui s’est déroulé en gare de Waterloo », indique d’emblée le parquet du Brabant wallon.

La thèse du suicide ne fait en effet aucun doute, selon le parquet brabançon, puisque certaines personnes ayant assisté à la scène ont pu témoigner. L’unité spécialisée dans l’identification des victimes de catastrophes, la DVI, est descendue sur les lieux afin de déterminer l’identité de la victime. Il s’agit d’un Waterlootois âgé de 19 ans.

Le dossier a été géré par la police des Chemins de fer. La police et les pompes funèbres se sont également rendues sur place. Quant aux navetteurs, ils ont dû descendre du train. La SNCB va déployer des bus pour pallier cette interruption, selon la porte-parole d’Infrabel.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers