Playoffs 1: battu à l’Antwerp, Anderlecht finit 4e et loupe l’Europa League (1-0)

L’intérêt de la 6e et dernière journée des Champions playoffs était concentré sur la troisième place qui est finalement revenue à l’Antwerp, vainqueur 1-0 d’Anderlecht, qui a joué à dix suite à l’exclusion de Matt Miazga (13e). Le but de Didier Lamkel Zé a permis aux Anversois de compter 35 points, contre 33 aux Bruxellois. Le duel entre les deux premiers s’est terminé par la victoire 1-2 des Limbourgeois, qui sont invaincus dans ces barrages.

Comme à l’aller, Anderlecht a décidé de prendre la possession de la balle à son compte. Les Mauves faisaient l’essentiel du jeu quand ils se sont retrouvés devant une pente. Alors qu’il avait arraché l’égalisation dans les arrêts de jeu (90e+6, 2-2) lors de la 2e journée, Miazga a reçu une rouge directe pour avoir accroché Lamkel Zé (13e). Vincent Kompany, qui a reçu une carte jaune (16e), a fait monter au jeu Zeno Debast à la place de Yari Verschaeren (17e). Anderlecht a continué à jouer crânement sa chance dans un match manquant de rythme et a failli ouvrir la marque sur les suites d’un corner par Amir Murillo (34e). Mais les Anversois, qui ont été brouillons, ont fini la période en force. Une tête de Ritchie De Laet a heurté le poteau (43e) et Bart Verbruggen a évité un autogoal sur une passe en retrait d’Elias Cobbaut (45e).

À la reprise, le gardien anderlechtois n’aura pas été aussi efficace sur la frappe de Lamkel Zé (48e, 1-0). Anderlecht avait du mal à sortir de sa zone et Buta faisait mal à la défense mauve avec sa pointe de vitesse. Pour franchir le col menant à l’égalisation, Kompany a sorti Anouar Ait El Hadj pour Majeed Ashimeru (61e). Cela n’a pas eu le don d’augmenter le nombre d’occasions alors que Verbruggen a dû sortir une volée de l’ex-Anderlechtois Pieter Gerkens (63e). Les Anversois n’ont plus vraiment cherché à doubler la marque mais Anderlecht n’a pas donné de travail à Jean Butez. Kompany a alors joué son va-tout en effectuant trois changements : Jacob Bruun Larsen, Adrien Trebel et Mohammed Dauda ont pris la place de Cobbaut, Josh Cullen et Francis Amuzu (78e). Plus frais, ces nouveaux venus se sont montrés mais n’ont pas ouvert la voie bers l’égalisation.

Le direct commenté

Leur duel ne revêtait plus aucun intérêt mais Bruges et Genk ont tenu à faire plaisir aux 500 spectateurs présents dans le stade. L’objectif des Limbourgeois était clair : terminer les playoffs sans défaite. Notamment grâce à un remuant Cyriel Dessers, qui remplaçait Paul Onuachu, Genk a multiplié les tirs au but mais le cadrage laissait à désirer. Ce n’était pas mieux du côté brugeois : 1 seul tir cadré sur 8 et Hans Vanaken a manqué la transformation d’un penalty accordé pour une faute de Daniel Munoz sur Eduard Sobol (34e).

Le FC Bruges a démarré la deuxième mi-temps au sprint et Maarten Vandevoordt a dévié du bout des doigts une frappe de Ruud Vormer (52e). De l’autre Côté, Ethan Horvath, qui remplaçait Simon Mignolet, s’est également montré attentif sur une volée de Junya Ito (57e) avant de s’incliner sur une reprise de Bastien Toma (62e, 0-1). Le spectacle a continué puisque Vanaken a lancé en profondeur Tahith Chong, qui a servi Vormer (80e, 1-1). Finalement, Dessers a donné la victoire aux Limbourgeois en trasformant un penalty, qui lui avait été accordé pour une faute de Horvath (85e, 1-2).

Le direct commenté

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en SC Anderlecht