La Norvège ne boycottera finalement pas la Coupe du monde 2022 au Qatar

Photonews
Photonews

Le monde du football norvégien s’est prononcé dimanche contre un boycott du Mondial au Qatar réclamé par des clubs et de nombreux groupes de supporters en réaction aux conditions des travailleurs migrants dans l’émirat.

Lors d’un congrès extraordinaire convoqué par la Fédération norvégienne de football (NFF) pour examiner cette épineuse question, 368 délégués ont voté pour une motion rejetant un boycott tandis que 121 s’y sont dits favorables.

La Norvège avait été la première nation en mars à lancer un mouvement de protestation contre le Qatar lors des matches de qualification pour le Mondial. Plusieurs nations avaient voulu exprimer leurs préoccupations quant aux conditions des droits humains dans l’émirat.

En Belgique, les Diables rouges étaient montés sur la pelouse en arborant l’inscription « Football Supports Change » (« le football supporte le changement », ndlr) illustré par une image représentant un ballon supporté par deux mains, avant leur match de qualifications pour le Mondial face à la Biélorussie.

L’Union belge de football (URBSFA) avait indiqué en mars ne pas envisager de boycott de la Coupe du monde mais disait vouloir exploiter au maximum la participation des Diables rouges à la Coupe du monde pour contraindre des réformes.

Le Qatar est fortement critiqué quant au traitement réservé aux travailleurs migrants, présents sur les chantiers des stades de la compétition, prévue du 21 novembre au 18 décembre dans cet état du Moyen-Orient.

Foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Foot à l'étranger