Plusieurs cours d’eau à la limite du débordement en Brabant wallon

Direct

Plusieurs cours d’eau se trouvent à la limite du débordement en Brabant wallon, a-t-on appris mercredi matin auprès du gouverneur de la province. La situation est sous surveillance en raison des fortes pluies qui se sont abattues dès mardi soir sur le Brabant wallon.

Mercredi en début de matinée, les relevés de précipitations se déclinaient comme suit: 75 litres par mètre carré à Perwez et à Jodoigne, 70 à Louvain-la-Neuve, ou encore 50 à Chastre.

Dyle, Grande Gette, Nethen, Senne,...

«Les niveaux maximums de la Dyle et de la Grande Gette sont atteints, des difficultés se posent à proximité de la Nethen et le bassin de la Senne nous préoccupe, notamment à Tubize, Clabecq et Braine-le-Château», a commenté le gouverneur Gilles Mahieu. Les niveaux s’étaient stabilisés mercredi entre 1h00 et 2h00 du matin, mais la pluie est, depuis, à nouveau tombée en abondance.

A Jodoigne.
A Jodoigne. - Facebook.

A Tubize, la Commune a annoncé vers 12h30 que la situation était stabilisée pour le Hain et le Coeurcq. Une attention reste portée à la Senne dont le pic de crue est attendu à 17h.

La Senne.
La Senne. - Facebook.

Pour faire baisser le niveau d’eau sur le canal Bruxelles-Charleroi, les autorités provinciales du Brabant wallon sont en contact avec leurs homologues flamandes afin d’envisager l’ouverture des vannes à hauteur de Lembeek.

«Concernant les inondations dans les localités, surtout dans le centre et dans l’est du Brabant wallon, des équipes de la Province prêteront main forte aux ouvriers communaux et aux pompiers», conclut le gouverneur Gilles Mahieu.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'actu du BW