Meunier avant Belgique-Italie à l’Euro 2020 : « J’attends la victoire, rien d’autre »

Meunier avant Belgique-Italie à l’Euro 2020 : « J’attends la victoire, rien d’autre »
Belga

« Maintenant, mon bon but c’est de devenir un nouveau (Jan ) Vertonghen ou un (Thomas) Vermaelen, de rester le plus longtemps possible en équipe nationale», a lancé Thomas Meunier sur une vidéo diffusée jeudi sur les réseaux sociaux de la fédération belge de football à la veille du quart de finale de l’Euro contre l’Italie.

«Que ce soit en équipe de base ou dans le groupe, peu m’importe, mais je veux continuer à être en sélection aussi longtemps que possible», a dit le natif de Sainte-Ode, 29 ans et 51 caps chez les Diables Rouges depuis ses débuts en amical contre la Colombie en novembre 2013, alors sous les ordres de Marc Wilmots. Meunier est encore loin du record de Jan Vertonghen, qui comptabilise 130 apparitions sous la vareuse nationale depuis juin 2007.

« Représenter mon pays jusqu’au prochain Euro »

Le latéral de Dortmund se projette déjà loin avec les Diables. «J’espère pouvoir représenter mon pays jusqu’au prochain Euro. Ce serait vraiment fantastique», a lancé Meunier en évoquant le tournoi continental de 2024 prévu en Allemagne. «Je pense que c’est possible, moi qui aurais 33 ans à ce moment-là. Je pense que c’est le bon timing», a ponctué Meunier en précisant que cette échéance était un «minimum».

Thomas Meunier a aussi brièvement préfacé le duel de vendredi contre l’Italie, dont le vainqueur se hissera dans le dernier carré de l’Euro. «J’attends la victoire et rien d’autre. Nous sommes des compétiteurs. Avec l’équipe qu’on a, on peut rivaliser avec n’importe quelle autre grande nation. Mais L’Italie est bien une équipe que je ne sous-estimerai jamais», a dit le latéral de 29 ans dans une vidéo diffusée jeudi sur les réseaux sociaux de la fédération.

« Jamais senti à l’écart »

«Ils ont toujours été présents, hormis le couac du Mondial 2018. L’Italie est et reste une grande nation de football. Je pense franchement que ça va être une belle rencontre», a ajouté le joueur de Dortmund.

Thomas Meunier a débuté l’Euro sur le banc contre la Russie. «Je ne me suis jamais senti à l’écart du groupe ou pas prêt. C’est important d’être concerné», a expliqué celui qui a malgré tout dû rapidement monter au jeu en raison de la grave blessure au visage de Timothy Castagne. «J’étais directement à 100 pour cent, très motivé et excité. C’est comme si j’avais débuté la rencontre.»

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Sainte-Ode (prov. de Luxembourg)

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Euro 2020