Les intempéries affectent la distribution d’eau sur le réseau de la SWDE

Les intempéries affectent la distribution d’eau sur le réseau de la SWDE
Photo News

Il s’agit notamment de manques d’eau causés par des interruptions de l’alimentation électrique ou des bris de conduites, ou encore, de pollution de captages liée à des infiltrations d’eau de surface.

«Dans les réseaux concernés par des eaux sales ou troubles, l’eau du robinet ne peut pas être utilisée à des fins alimentaires même bouillie», avertit la SWDE. Dans de nombreux cas, des solutions alternatives assurent la continuité de la distribution, mais ce n’est pas possible partout.

La SWDE préconise une utilisation limitée aux besoins sanitaires (WC) et à l’hygiène corporelle si l’eau est légèrement trouble.

Dans les communes de Hannut, Lincent, Hélècine (Linsmeau), Wasseiges et Braives, en province de Liège, l’eau ne peut pas être utilisée à des fins alimentaires, même bouillie. Son utilisation doit être limitée aux besoins des sanitaires (WC) et à l’hygiène corporelle si l’eau est légèrement trouble. Sont dans le même cas, en province de Namur, Dinant centre y compris l’hôpital, Eghezée et Beauraing. En province de Hainaut, même cas de figure à Floriffoux, excepté au zoning « Materne ».

D’autres communes connaissent des manques partiels d’eau mais sans risque de non-potabilité. Il s’agit, en province de Liège de Sprimont, Dison, Ensival, Stavelot, Pepinster et Verviers. Houyet et Rochefort, en province de Namur, sont également dans ce cas.

Dans certains endroits, la situation ne sera pas rétablie avant 48 heures, assure la SWDE.

Aussi en Belgique