Jean-Noël a tout perdu dans les inondations à Hargimont: «Nous sommes à la rue»

L’eau est montée à plus d’un 1m60 dans l’habitation de Jean-Noël.
L’eau est montée à plus d’un 1m60 dans l’habitation de Jean-Noël. - D. R.

À Hargimont (Marche), comme dans plusieurs autres localités de la province de Luxembourg, l’eau s’est infiltrée dans les habitations en un temps record mercredi suite aux importantes précipitations tombées en quelques heures. Elle n’aura bien souvent même pas laissé le temps aux occupants de mettre à l’abri meuble et électroménager. A certains endroits, c’est l’histoire de toute une vie que l’eau a emportée… Un certain nombre de sinistrés ont tout perdu avec le déferlement des eaux en crue. Il ne leur reste rien, pas même un toit pour les abriter… C’est la situation que vivent actuellement Jean-Noël Somville, sa compagne et leurs enfants. L’habitant d’Hargimont nous a contactés ce week-end pour lancer un appel à l’aide. « Nous habitons un logement de la société La Famennoise à Hargimont. Tout a été enseveli par l’eau depuis mercredi matin. Nous avons eu plus de 1m60 d’eau dans notre habitation. Nous avons tout perdu », raconte-t-il.

« Personne de la société n’est venu constater les dégâts, personne de la commune non plus. Nous sommes livrés à nous-mêmes et à la solidarité familiale et du voisinage. Nous sommes perdus et nous nous retrouvons à la rue avec nos deux enfants », souffle-t-il.

« J’envisage de dormir dans ma voiture… »

Ces trois derniers jours, Jean-Noël et sa famille ont pu être hébergés dans un hôtel de Marche grâce à l’intervention de l’assurance. « Mais elle n’intervient plus après trois jours. Nous n’avons eu aucune information depuis mercredi et aucun responsable de la société de logement n’est venu sur place. Nous les avons contactés et on nous a répondu qu’ils étaient en sous-effectifs ». Jean-Noël ne serait pas le seul à vivre cette situation. Ils seraient une quinzaine à Hargimont. « Je me retrouve donc maintenant à la rue, avec deux enfants. Heureusement, ils ont un parrain et un oncle formidables qui les ont pris chez eux. Avec ma compagne, nous avons trouvé une solution temporaire de logement chez un ami qui est parti en vacances. Mais quand il sera revenu, il faudra trouver une autre solution… On n’a personne de la famille qui peut nous aider, donc c’est difficile. On nous a promis qu’on nous relogerait mais on ne voit rien venir. J’envisage maintenant de dormir dans ma voiture si je n’ai pas le choix. »

L’habitant d’Hargimont fait donc appel à la générosité de tous. « On ne cherche pas le grand luxe. Si quelqu’un a une caravane à prêter durant quelques mois ou un camping-car garé devant chez lui dont il ne fait rien, on acceptera bien volontiers. Même un container habitable, ce sera déjà très bien ! », dit-il. « Tout ce que je souhaite, c’est de rester dans la région de Marche, où je travaille. Nous avons en tout cas besoin d’une solution de logement à long terme, en attendant que les travaux soient faits dans notre habitation. La société de logement nous a dit que ça pourrait prendre un certain temps. »

À cette angoisse de ne pas trouver de logement s’ajoutent la tristesse et la désolation d’avoir tout perdu. C’est seulement en allant enlever ma cuisine équipée détruite que j’ai réalisé qu’on avait tout perdu. J’accuse seulement le coup. J’avais des affaires au-dessus des meubles et des garde-robes. J’ai rempli trois fois ma voiture avec ces affaires. C’est tout ce qu’il me reste aujourd’hui… », conclut-il d’un ton las.

Vous pouvez aider Jean-Noël et sa famille ? N’hésitez pas à prendre contact avec lui par mail : jours_nuit@hotmail.com

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE LUXEMBOURG