Intempéries: l’Allemagne veut se doter d’un système d’alertes par téléphone

Intempéries: l’Allemagne veut se doter d’un système d’alertes par téléphone

«Ces derniers mois, l’idée n’a pas toujours suscité l’enthousiasme de tous. Mais j’ai décidé que nous allions le faire. Il n’y a pas d’argument raisonnable contre cela», a expliqué Horst Seehofer, auditionné au Bundestag par des parlementaires à la suite des terribles inondations qui ont touché le pays mi-juillet.

Les autorités et services de sécurité allemands ont été critiqués pour avoir en partie échoué à prévenir à temps les populations concernées de la gravité des crues. Si le service météorologique allemand et l’Office fédéral de la prévention des catastrophes ont émis des avertissements, ceux-ci n’ont semble-t-il pas été suffisamment relayés.

Parmi les pistes pour améliorer la prévention, le gouvernement allemand entend désormais autoriser l’envoi d’alertes par téléphone, un mécanisme appelé «Cell Broadcasting». Ressemblant à un SMS, cette alerte est envoyée par une autorité publique sur le téléphone mobile des personnes situées dans une zone à risque, via son opérateur de réseau.

Contrairement à un texto, le message n’est pas adressé à un numéro spécifique, rendant ce système compatible avec la protection des données privées, une préoccupation très importante en Allemagne. Et à la différence des SMS, un message envoyé par diffusion cellulaire arrive même si le réseau est surchargé.

Cette technologie, qui nécessite un investissement de plusieurs dizaines de millions d’euros, est encore peu utilisée en Europe alors que des systèmes similaires sont répandus aux Etats-Unis ou au Japon pour la gestion des catastrophes.

Outre ce système d’alerte cellulaire, l’Allemagne compte également réinstaurer un système de prévention par sirènes dont beaucoup avaient été démantelées ces dernières années, faute d’entretien. Un test à l’échelle nationale de ce système hérité de la guerre froide avait tourné au fiasco l’an passé, certaines sirènes ne s’étant pas déclenchées pour des raisons techniques. Des communes les avaient également tout simplement enlevées, les jugeant inutiles.

Les pluies diluviennes qui ont frappé l’ouest du pays les 14 et 15 juillet, provoquant une subite montée des eaux, notamment dans les régions de Bonn et Cologne, ont fait au total 180 morts en Allemagne, principalement dans le land Rhénanie-Palatinat. Dans cette région, où toutes les victimes n’ont pas encore pu être identifiées, 74 personnes sont par ailleurs considérées comme disparues ou injoignables.

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde