Depuis la réforme de Jan Jambon, la Protection Civile a perdu au moins 810 agents

La Protection Civile à Esneux, ce 5 août.
La Protection Civile à Esneux, ce 5 août. - Photonews

Cette réforme, annoncée le 4 avril 2017, est entrée en vigueur le 1er janvier 2019. Elle portait sur une réorientation des missions entre les services d’incendie et la Protection civile, l’alignement du statut des agents de la Protection civile sur le statut du service incendie afin de favoriser la mobilité entre les deux services de secours, et une réduction du nombre de casernes opérationnelles. Seules deux casernes sur les six existantes ont été maintenues : Brasschaat (province d’Anvers) et Crisnée (province de Liège).

Le SLFP a indiqué dans un communiqué avoir reçu du ministère de l’Intérieur les derniers chiffres des effectifs, qui traduisent selon le syndicat libéral une « situation préoccupante ».

Avant la réforme, la Protection civile comptait 266 agents professionnels du côté francophone et 247 agents du côté néerlandophone, ainsi que 379 volontaires francophones et 315 néerlandophones.

Les effectifs sont tombés, selon des chiffres datant du 1er janvier 2020, à 139 agents professionnels pour l’unité de Crisnée (soit une réduction de 127 personnes) et 129 volontaires (-250), selon le dirigeant responsable du Syndicat libre de la fonction publique-ALR (SLFP-ALR), Eric Labourdette.

À Brasschaat, le nombre d’agents professionnels était à cette date de 122 (-125) et de volontaires de 67 (-308).

« Soit une diminution de 810 agents depuis la fameuse réforme de la Protection civile », a commenté le syndicaliste libéral.

« En fait, la Protection civile au fédéral s’est vidée de toute sa substance pour faire des économies sur le dos de la sécurité de la population et des intervenants ».

La Chambre a approuvé en juillet 2020 une proposition de résolution du cdH, cosignée par Ecolo-Groen et amendée par le PS et le PTB, visant à réévaluer la réforme de la Protection civile menée par le gouvernement Michel 1er et son ministre de l’Intérieur d’alors, Jan Jambon (N-VA).

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique