Covid: Testing généralisé en Centre-Ardenne à la demande du cabinet du Gouverneur!

Le testing se fera à l’hôpital de Libramont.
Le testing se fera à l’hôpital de Libramont. - AFP

Comme nous le dévoilions ce mercredi dans La Meuse, ces derniers jours, une nette recrudescence du nombre de cas positifs au Covid-19 a été constatée dans la région du Centre-Ardenne. Mercredi, quatre personnes ont été admises en réanimation à l’hôpital de Libramont ! «Cette tendance est malheureusement largement supérieure à la moyenne nationale et commence à se répercuter sur les hospitalisations», indique ce jeudi le cabinet du Gouverneur dans un communiqué.

Du côté du monde médical, on pointe comme cluster la kermesse de Libramont, organisée voici quinze jours. « L’origine précise de cette flambée est difficile à déterminer », temporise le cabinet du gouverneur, même si cela ne fait quasiment aucun doute.

De nombreuses communes concernées

« Plusieurs concertations ont été menées, notamment avec l’AVIQ en charge de la surveillance des maladies infectieuses. Il a été décidé de procéder à un testing généralisé pour endiguer le plus rapidement possible la propagation du virus dans la région du Centre-Ardenne. C’est pourquoi, il est demandé à toutes les personnes de la région Centre-Ardenne qui ont eu des contacts à haut-risque avec des personnes qui ont été à des événements rassemblant beaucoup de personnes ces quatre dernières semaines, comme des kermesses, de se faire tester sans délai. Les communes concernées sont Libramont, Saint-Hubert, Libin, Paliseul, Bertrix, Herbeumont, Neufchâteau, Sainte-Ode, Vaux-sur-Sûre et Léglise », indique le cabinet du Gouverneur de la province de Luxembourg.

Le drive-in situé à l’hôpital de Libramont adaptera ses horaires et recevra exceptionnellement sans prescription. Il est possible de s’y rendre sans rendez-vous de 8h30 à 11h30 et de 14h30 à 18h00 en semaine ; de 10h30 à 11h30 et 14h00 à 16h00 le samedi ; de 14h00 à 16h00 le dimanche.

Une fenêtre d’opportunité très courte

« La durée de ce testing élargi dépendra de plusieurs facteurs : l’affluence, le taux de positivité, mais aussi la mobilisation de la population. C'est d'ailleurs la grande inconnue. On s’adresse quand même à un bassin de population de 50.000 personnes. C'est le bon moment pour agir, mais la fenêtre d'opportunité est très courte », commente le Dr Guy Delrée, qui représente les médecins généralistes en province de Luxembourg.

« Par ailleurs, il paraît important de rappeler les mesures en vigueur lors de rassemblements festifs sur l’ensemble de la Belgique. Les consommations doivent se prendre assis à des tablées de maximum huit personnes. Lors des déplacements, le port du masque est obligatoire. Les distances sociales doivent être respectées ». Un rappel utile quand on sait qu’à la kermesse de Libramont, de nombreuses personnes semblaient avoir totalement oublié ces règles de base alors que la pandémie n’est toujours pas derrière-nous.

«C’est le scénario classique...»

Comment expliquer cette recrudescence de cas en Centre-Ardenne ? « Il y a plusieurs pistes. On ne peut pas identifier un événement en particulier, mais plutôt un type d’événement. Des événements rassemblant beaucoup de monde, comme des foires, des kermesses, des festivals. Beaucoup de cas concernent des jeunes, soit la tranche d’âge la moins vaccinée. Le scénario classique est le suivant. Des adolescents pas ou peu vaccinés qui vont faire la fête, se contaminent entre eux et contaminent ensuite leurs proches », analyse le Dr Delrée.

On ne constate par contre pas encore de forte augmentation au niveau des hospitalisations. « Il y a quelques hospitalisations à Libramont, mais nous sommes encore loin de la saturation. Des hospitalisations qui concernent clairement des personnes qui ne sont pas vaccinées. Cela démontre que le vaccin protège bien contre les formes graves de la maladie, mais qu’il n’est pas complètement efficace contre la transmission ».

Au sein de Vivalia, plusieurs médecins pensent que c’est la kermesse qui est à pointer du doigt: « On suspecte fortement la fête foraine de fin juillet d’y être pour quelque chose… Il semblerait en tout cas qu’un « événement super contaminant » soit à l’origine de tous ces nouveaux cas », expliquait hier dans nos colonnes le Dr Pascal Pierre.

A Libramont, la kermesse qui avait pris ses quartiers sur la place communale a fait le plein de visiteurs durant quatre jours. Mais les règles de distanciation sociale et de port du masque, pourtant obligatoire sur la fête, n’ont pas toujours été bien respectées, malgré la présence de policiers. Et lors d’un orage qui a éclaté durant ce week-end de fête, de nombreuses personnes se sont agglutinées sous les chapiteaux des buvettes pour s’abriter, sans prendre les précautions nécessaires, nous dit-on. La kermesse se serait donc transformée en cluster géant...

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE LUXEMBOURG