Coup dur pour la natation belge : Alexandre Marcourt met un terme à sa carrière

Coup dur pour la natation belge : Alexandre Marcourt met un terme à sa carrière

Nouveau coup dur pour la natation belge. Après avoir vu sa qualification olympique avec les deux relais 4 x 100 et 4 x 200 m libre s’envoler lors de l’Euro de Budapest, en mai, Alexandre Marcourt, 21 ans, qui était attendu comme l’un des successeurs potentiels de Pieter Timmers sur 100 et 200 m libre en compagnie de Sebastien De Meulemeester, a décidé de mettre un terme (temporaire) à sa carrière.

Le Liégeois, qui avait pris la direction du sport-études de la fédération flamande depuis 2014, a fait savoir ce mardi soir, via les réseaux sociaux, qu’il n’avait plus la motivation nécessaire pour poursuivre sa carrière après la déception engendrée par sa non-participation aux Jeux de Tokyo.

« Me concentrer sur mon autre passion »

« J’ai essayé de me remobiliser et de terminer l’année sur une bonne note avec les épreuves en petit bassin », explique l’ancien élève de Ronald Gaastra. « Au début du mois de juillet, lors d’une compétition à Amsterdam, j’ai battu un record de Belgique (sur 200 m libre, NDLR) qui m’a permis de me qualifier pour les championnats d’Europe et du monde (à la fin de l’année). J’ai également essayé de me remotiver pour les entraînements et la compétition. Mais cela n’a pas marché. J’ai perdu l’envie de continuer à m’entraîner et de faire des sacrifices. J’ai décidé de mettre ma carrière entre parenthèses et de me concentrer sur mon autre passion, l’aviation. »

Marcourt, qui précise qu’il rêve depuis longtemps de devenir pilote de ligne, entamera dès la semaine prochaine des études au centre de formation CAE, à Steenokkerzeel.

Aussi en Omnisports