Plus de 16.500 participants ont franchi l’arrivée des 20 kilomètres de Bruxelles

Plus de 16.500 participants ont franchi l’arrivée des 20 kilomètres de Bruxelles
Belga

La météo a été douce et il n’y a eu aucun incident notable au niveau des secours. « Notre bonheur est d’avoir pu l’organiser et d’avoir pu surmonter toutes les difficultés, même celles de dernière minute avec l’imposition du Covid Safe ticket », s’est réjouie Carine Verstraeten, secrétaire générale du Syndicat d’initiative – Bruxelles Promotion 1886. « La météo était agréable, il n’y a pas eu d’incident sur le parcours et c’était une très belle édition. Les associations caritatives ont bien sûr récolté des fonds pour des projets, mais on a pu organiser les équipes qu’à compter du 1er juillet. On a donc eu beaucoup d’équipes, mais moins de participants malheureusement ».

L’imposition du Covid Safe Ticket n’a pas eu de grand impact. Des tests ont été organisés avant le départ avec le soutien de la Croix-Rouge de Belgique.

Il y avait de 1.500 à 2.000 marcheurs, dont la reine Mathilde. Le dernier, un homme de 92 ans, a terminé la course avant les 17h00, acclamé par les bénévoles. Le Samusocial s’est pour la première fois cette année joint à l’action « On ne laisse personne derrière ?! », initiée comme chaque année par le mouvement ATD Quart Monde. « On parle souvent des premiers, de ceux qui gagnent, mais on ne met jamais en avant ceux qui rencontrent plus de difficultés dans notre société et qui s’accrochent malgré tout » ; a remarqué le Samusocial dans son communiqué. « C’est pourquoi dans cette course, nous attendons les derniers pour courir ou marcher avec eux les derniers kilomètres avec encouragements pour leur montrer qu’ils comptent aussi ?! »

Le Liégeois Amaury Paquet s’est imposé dans un temps de 59 minutes et 31 secondes, approchant le record de 2014 du Kényan Gilbert Kipruto Kirwa (59 : 05). Chez les dames, la Liégeoise Florence De Cock a remporté la course en une heure, neuf minutes et 50 secondes.

Par ailleurs, des activistes du mouvement Extinction Rebellion avaient criblé le bitume sur le parcours avec des graffitis « Total Energies – sponsors de la mort » afin de dénoncer le sponsoring de la course par l’entreprise d’énergies fossiles Total Energies.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES