Nicolas Raskin après le Clasico perdu par le Standard: «Tout était contre nous…»

Vidéo
Nicolas Raskin après le Clasico perdu par le Standard: «Tout était contre nous…»

Dimanche soir, dans le cadre de la 8e journée de championnat, Anderlecht se rendait à Sclessin pour affronter le Standard dans le premier « Clasico » de la saison. Avec le Standard réduit à 10 dès la 7e minute, puis à 9 à la 84e, la victoire est revenue à Anderlecht sur le score de 0-1, grâce à l’unique but de Refaelov (13e). Anderlecht grimpe ainsi à la 5e place du classement, juste devant le Standard, 6e

Malgré cette défaite, le jeune médian Nicolas Raskin était satisfait du visage affiché par le matricule 16. « On n’a pas à rougir de notre prestation », explique-t-il au micro d’Eleven Sports. « À onze, on ne perd jamais ce match, on aurait même pu gagner. À dix, avec le soutien de nos supporters, les dix dernières minutes auraient été très chaudes pour eux. Mais, à neuf, cela devient compliqué… C’est dommage, parce qu’on avait vraiment à cœur de gagner ce match. Cela nous aurait permis d’enchaîner après la victoire à Seraing. Et puis, en tant que Liégeois, je sais ce que représente un Clasico. Malheureusement, quand on regarde les circonstances, il faut bien avouer que tout était contre nous aujourd’hui… »

Indéniablement, la carte rouge d’Ameen Al-Dakhil en tout début de rencontre a modifié toute la physionomie de cette joute. Mais le jeune Belge n’en veut pas à son coéquipier. « La rouge a changé nos plans, mais ce sont des choses qui arrivent. On ne peut pas en vouloir à Ameen. Souvenez-vous, à Seraing, c’est lui qui nous sauve en sortant un ballon sur la ligne. Il est jeune, comme beaucoup de joueurs dans cette équipe. J’ai fait des erreurs la saison passée, Hugo (Siquet) aussi. C’est donc tout à fait normal qu’il en fasse, c’est comme ça que l’on apprend. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anderlecht (Bruxelles-Capitale)Seraing (prov. de Liège)

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard