Auderghem: un centre d’accueil pour mineurs étrangers non accompagnés

Pour une soixantaine d’enfants.
Pour une soixantaine d’enfants. - Isopix

Le nouveau centre d’accueil, situé dans une ancienne maison de repos à Auderghem, va permettre à Fedasil d’accueillir une soixantaine de jeunes arrivés en Belgique sans parent – c’est ce qu’on appelle les « Mena » ou mineurs étrangers non accompagnés. Il va permettre de répondre à la demande grandissante de places d’accueil pour demandeurs d’asile et Mena en Belgique.

Le centre à Auderghem sera un centre de premier accueil : sa mission est l’observation et l’orientation des Mena qui viennent d’être enregistrés sur le territoire belge. Le séjour dans le centre est prévu pour une courte durée (généralement entre 2 et 4 semaines). Le jeune est ensuite dirigé vers une structure d’accueil qui correspond à son profil (un autre centre Fedasil, un centre Croix-Rouge, une famille d’accueil…).

L’arrivée des premiers jeunes est prévue pour octobre. Les arrivées se feront progressivement. La capacité maximale d’accueil est fixée à 60 places.

Fedasil prévoit une équipe de 36 personnes pour l’accompagnement. Elles se relayeront 24h/24 pour encadrer les jeunes. Le centre est également parrainé par une équipe expérimentée du centre Fedasil de Woluwe-Saint-Pierre.

Les différents services communaux et Fedasil travaillent en étroite collaboration pour que cet accueil puisse être organisé dans les meilleures conditions possibles. Les voisins du futur centre seront invités à une réunion d’information afin de découvrir le projet d’accueil dans le détail.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES