Des sympathisants de l’étudiant congolais Junior Masudi Wasso célèbrent sa libération

Des sympathisants de l’étudiant congolais Junior Masudi Wasso célèbrent sa libération
Belga Image

En possession d’un visa en règle, Junior Masudi Wasso, inscrit à l’UCLouvain en économie, avait été interpellé par la douane à son arrivée à l’aéroport de Zaventem au motif qu’il aurait été dans l’incapacité de répondre à des questions en lien avec le cursus universitaire dans lequel il était inscrit. L’étudiant, âgé de 20 ans, avait ensuite été envoyé au centre fermé Le Caricole de Steenokkerzeel en vue de son expulsion.

À son arrivée en Belgique, Junior Masudi Wasso «ne remplissait pas les conditions d’entrée. Les autorités frontalières ont établi qu’au moment de son entrée en Belgique, ses droits d’inscription n’avaient pas été payés et que le but du voyage de l’étudiant n’était pas suffisamment prouvé», justifie l’Office des étrangers.

Il a cependant été confirmé ce lundi que le ministère congolais des Affaires étrangères avait bien versé les droits d’inscription de l’étudiant, poursuit l’Office des étrangers. L’UCLouvain a également fourni «des informations supplémentaires sur les éléments et la manière dont l’université a évalué l’aptitude de l’étudiant et son intention d’étudier à l’université», selon l’Office des étrangers.

Les sympathisants du jeune Congolais ont considéré l’annonce de l’Office des étrangers comme une victoire. «Je suis très heureuse que notre lutte ait conduit à la libération de Junior, mais je me demande combien sont encore dans la même situation», a déclaré la sœur de Junior Masudi Wasso.

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique