Covid: voici le profil des patients qui se retrouvent désormais aux soins intensifs

Prétexte
Prétexte - AFP

Selon le virologue Steven Van Gucht, la majorité des patients qui se trouvent actuellement aux soins intensifs ont une moyenne d’âge de 60 ans et n’ont pas été vaccinés, rapporte Het Laatste Nieuws. « Dans l’ensemble, le profil des patients des soins intensifs n’a pas beaucoup changé. Ils ont pour la plupart la cinquantaine, la soixantaine et la septantaine. »

Cependant, il peut aussi y avoir d’autres profils, nuance le virologue. « Parfois, il y a aussi des gens qui ont été vaccinés. Le vaccin ne fonctionne pas à 100 %, il arrive donc parfois qu’une personne vaccinée se retrouve à l’hôpital et même aux soins intensifs ».

Des jeunes sont aussi parfois hospitalisés. « Il s’agit de personnes âgées de 20 à 30 ans, mais c’est rare pour être honnête », poursuit M. Van Gucht. « Il arrive aussi qu’ils ne présentent aucune condition sous-jacente et qu’on ne puisse pas toujours trouver une explication au fait qu’ils deviennent si malades. Chez les enfants, l’admission aux soins intensifs est encore moins fréquente. »

Le virus circule chez les jeunes, en particulier chez les moins de 12 ans. « Ce n’est pas surprenant, car c’est la catégorie de la population qui n’a pas été vaccinée. Mais en général, leurs symptômes sont légers. Il y a rarement des complications. Ils ne représentent qu’une petite partie des personnes qui sont admises à l’hôpital », poursuit-il. Le virus risque de se transmettre vers les générations plus âgées avec un peu de retard.

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique