Shamar Nicholson: «La victoire face à Genk, c’est le boost qu’il nous fallait»

Shamar Nicholson: «La victoire face à Genk, c’est le boost qu’il nous fallait»
Photo News

Avec les exploits de Koffi, on en oublierait presque les buteurs du jour. Mais en plantant son sixième but de la saison, Shamar Nicholson aura été un des autres héros. « C’est un sentiment incroyable. Cette victoire nous donne confiance pour le prochain match. C’est le boost dont nous avions besoin. »

« Shamask »

Son coach avait déjoué les pronostics en le titularisant, alors que le Jamaïcain n’était revenu de sélection que vendredi et n’avait qu’un seul entraînement dans les jambes. « Pour moi, ce n’est pas surprenant. Quand je suis revenu de la sélection, j’ai parlé avec le coach. Il m’a demandé comment je me sentais. J’ai dit que je me ressentais pas du jet-lag et que j’étais donc en état d’enchaîner les matches. »

Rien ne semble l’arrêter en ce moment, lui qui, par ailleurs, porte toujours un bandage à la main droite et un masque, consécutif à sa fracture à la pommette. Un masque avec lequel il a chaque fois marqué lors de ces deux derniers matches. « C’est vrai qu’il me porte plutôt chance. Je l’appelle Shamask », rigolait-il. Comme ses équipiers, Nicholson est passé par tous les sentiments dans ce match. Le penalty à retirer aurait pu constituer un coup sur la tête. « Sur le moment, on est frustré, car Koffi l’arrête. On sait qu’il est capable d’arrêter des penaltys. A l’entraînement, c’est toujours compliqué de lui en mettre un. Je ne suis donc pas surpris qu’il ait encore été capable d’en arrêter un deuxième. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Genk (prov. de Limbourg)Lo (c.f. Lo-Reninge)

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Sporting Charleroi