Rendeux: un cadavre en décomposition découvert samedi soir dans une maison abandonnée

Le cadavre a été retrouvé dans cette maison à Vecpré.
Le cadavre a été retrouvé dans cette maison à Vecpré. - Nicolas Poës

C’est une macabre découverte qu’a faite ce samedi soir un groupe de jeunes Hollandais à Vecpré, dans la commune de Rendeux. Les jeunes touristes étaient manifestement partis faire de l’Urbex, cette pratique qui consiste à explorer et prendre en photo des bâtiments abandonnés. Ils se sont aventurés dans une maison en pierres du pays complètement délabrée. En témoignent les vitres cassées et une vieille porte laissée entrouverte. L’habitation, qui semble désertée, depuis longtemps est située sur la route qui mène à Marche juste à côté de la boulangerie Delhaye et de la station-service Q8. L’odeur pestilentielle qui se dégageait de l’habitation n’a pas découragé les jeunes explorateurs urbains à s’aventurer à l’intérieur. Mais ils ne s’attendaient sûrement pas à avoir la peur de leur vie. Ils sont en effet tombés sur un cadavre en état de décomposition avancée. Le corps se trouvait là depuis un certain temps, sans doute plusieurs mois au vu de son état. Selon le bourgmestre de Rendeux Cédric Lerusse, cité par nos confrères de TV Lux, le cadavre de l’homme était « momifié et a été retrouvé sous un tas de gravats ». Les jeunes Hollandais ont immédiatement alerté les autorités et la police.

Le labo de la police scientifique s’est rendu sur place dans la nuit. Les pompiers de Rochefort sont venus en renfort pour apporter une assistance pour l’éclairage, le temps que le laboratoire procède à des prélèvements. Le DVI, la cellule d’identification des victimes, est également descendue sur place dans la nuit. Le parquet du Luxembourg a aussi mandaté un médecin légiste pour examiner le corps ce dimanche et tenter d’en savoir plus sur les circonstances exactes de ce décès mystérieux.

Actuellement, le cadavre n’a pas encore pu être identifié. Selon le Parquet, à ce stade, aucun élément ne permet d’affirmer qu’il s’agit d’une mort suspecte. Le dossier n’a dès lors pas été mis à l’instruction.

L. N., M. M.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Rendeux (prov. de Luxembourg)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers