La clinique d’Ottignies présentera son projet d’hôpital à Louvranges lundi soir

Les premiers travaux pourraient débuter en 2023 et le nouvel hôpital pourrait être opérationnel en 2028.
Les premiers travaux pourraient débuter en 2023 et le nouvel hôpital pourrait être opérationnel en 2028. - Clinique Saint-Pierre

Les responsables de la Clinique Saint-Pierre d’Ottignies (CSPO) présenteront lundi soir à Wavre leur projet de nouvel hôpital, dans le cadre d’une réunion d’information préalable aux riverains. Si le planning se déroule comme prévu, les premiers travaux pourraient débuter en 2023 et le nouvel hôpital pourrait être opérationnel en 2028.

La nouvelle infrastructure, qui permettra à la CSPO de passer de 56.000 à 79.000 mètres carrés, doit être construite sur un terrain de 15,3 hectares situé à Louvranges (Wavre), au carrefour de la RN25 et de la E411. Le site sera desservi par une bretelle autoroutière qui sera aussi une nouvelle sortie Nord pour Louvain-la-Neuve. Il représente un investissement estimé à 424 millions d’euros, dont plus de 200 millions d’euros sur fonds propres pour la CSPO.

Pour le directeur général de la CSPO, Philippe Pierre, la nouvelle construction permettra d’agrandir les chambres, de les adapter au nouveau matériel médical et aux normes actuelles. La nouvelle implantation se justifie aussi pour résoudre des soucis de stockage, de parking et d’accessibilité au coeur du Brabant wallon, dont la population est en augmentation constante et dont la population vieillit. Le nouvel hôpital présentera en permanence 401 lits, avec aussi la mise en oeuvre d’un concept de «doublage» des chambres conçu pour faire face aux périodes plus difficiles.

La réunion de lundi soir fait partie des étapes de la procédure d’urbanisme qui consistera à obtenir trois permis différents: un pour les travaux préalables sur le terrain qui est en zone d’aménagement communal concerté (ZACC) et pour l’aménagement d’une zone tampon par rapport à l’habitat existant, un deuxième pour les infrastructures routières dont la nouvelle bretelle autoroutière qui desservira le site, et un troisième pour l’hôpital lui-même.

Le schéma d’orientation local (SOL) a déjà été approuvé par la ville de Wavre et par la Région. Le projet doit cependant faire face à la contestation de certains riverains.

Les responsables du projet indiquent avoir travaillé l’intégration de la nouvelle construction dans le paysage en tirant parti de la déclivité naturelle du terrain, avoir opté pour une utilisation optimale de l’espace, et avoir favorisé les modes les plus durables de déplacement. Ils veulent obtenir pour leur projet des certifications internationales en matière de performance environnementale et de qualité pour une construction médicale.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'actu du BW