COP26: le cdH appelle De Croo à reprendre le dossier de la répartition des efforts

COP26: le cdH appelle De Croo à reprendre le dossier de la répartition des efforts
Belga Image

La COP26 – conférence internationale sur les changements climatiques, sous l’égide de l’ONU – commence dimanche à Glasgow. Plusieurs ministres belges feront le déplacement, mais il est vraisemblable que le royaume ne pourra présenter un accord entre le fédéral, la Flandre, la Wallonie et Bruxelles sur le « burden sharing », soit le partage de l’effort national à fournir en matière climatique. Le précédent accord, conclu en 2015, portait sur la période 2013-2020.

Le parti centriste demande à M. De Croo de « forcer un accord entre les ministres du Climat ». Jeudi, les écologistes ont accusé la N-VA au gouvernement flamand de bloquer les discussions. En 2015, sous la présidence de Céline Fremault (cdH), un accord avait été trouvé alors que les nationalistes flamands siégeaient aussi bien au gouvernement fédéral que dans l’exécutif flamand, a rappelé le cdH.

« Aujourd’hui, trois ministres du climat sur quatre sont Ecolo et il n’y a toujours pas d’accord à deux jours de la COP26. Aller à la COP26 sans accord, politiquement c’est indécent, et dans la pratique cela fragilise la concrétisation de nos projets pour atteindre les objectifs de Paris et toute notre coopération avec les pays du Sud. Le Premier ministre doit reprendre la main », a demandé la cheffe de groupe à la Chambre, Catherine Fonck.

Interrogé jeudi à la Chambre, M. De Croo a rappelé que des gouvernements devaient encore se réunir d’ici dimanche, en particulier le gouvernement flamand qui tient sa réunion hebdomadaire vendredi, avec un ordre du jour consacré à la politique climatique. Il a appelé chacun à tendre la main vers l’autre.

« Cet objectif européen de -55 % (d’émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 1990, NDLR) est fondé sur la coopération. (…) Ça a marché au niveau européen. Ce serait étrange que cette méthode de coopération dans notre pays, le berceau de l’Europe, ne marche pas. Si nous tendons la main l’un vers l’autre, je suis convaincu que notre pays peut remplir cet objectif d’une manière particulièrement réaliste », a-t-il déclaré.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Région flamandeBruxelles (Bruxelles-Capitale)Région wallonne
Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique