2,6 millions d’euros de subsides pour de nouveaux espaces verts à Arlon et Marche

Un appel à projets pour créer des parcs dans les milieux urbains.
Un appel à projets pour créer des parcs dans les milieux urbains. - Pexels

Enlever du bitume pour créer des espaces verts ou encore aménager des espaces naturels pour mieux gérer les eaux, voici quelques exemples des projets qui recevront un financement wallon. 17 villes wallonnes de taille moyenne ont été désignées par le Gouvernement de Wallonie dans le cadre d’un premier appel à projets de création de parcs en milieu urbain. Arlon et Marche-en-Famenne en font partie.

Les lauréats se partageront un budget de 12,1 millions d’euros, qui permettra la création de 45,39 ha de nouveaux espaces verts. Le Vice-Président et ministre de la Mobilité et du Climat, Philippe Henry et la ministre de l’Environnement et de la Nature, Céline Tellier ont inscrit ce budget dans le Plan de relance de la Wallonie avec pour objectif de mieux équiper les villes face aux conséquences des changements climatiques (inondations, canicules, sécheresses, etc.).

Un grand parc multifonctionnel à Arlon

Arlon et Marche-en-Famenne figurent donc parmi les lauréats. Le chef-lieu de notre province recevra un subside de 2.017.660 euros pour la création d’un grand parc multifonctionnel, divisé en 4 zones distinctes : zone de parc, zone de lande sèche, zone boisée et zone humide. Le projet aura une superficie de 273.000 m². Quant à la commune de Marche, elle recevra une subvention de 598.293 euros pour créer un écopâturage et un cheminement sur caillebotis pour un parc en lien avec le bâti historique classé de la Vieille Cense à Marloie.

La crise sanitaire, et l’engouement remarqué pour les espaces verts de qualité à proximité de chez soi, suivie des inondations de juillet dernier ont rappelé à quel point accorder une place plus importante à la nature est plus que jamais d’actualité.

«   Chaque m² de béton enlevé et remplacé par la nature est une victoire vers une société plus durable et plus résiliente. 17 nouveaux espaces verts en ville, ce n’est qu’un début pour un accès plus aisé à la nature pour tous. D’autres appels à projets suivront pour poursuivre la végétalisation et renforcer la biodiversité dans nos communes   », indique la ministre wallonne de la Nature Céline Tellier (Ecolo).

«   On peut se réjouir du succès de cet appel à projets auprès des communes wallonnes, à l’heure où les conséquences du changement climatique sont de plus en plus visibles   », a réagi le ministre wallon du Climat Philippe Henry (Ecolo). Les projets sélectionnés sont de grande qualité. Ils permettront de lutter contre les îlots de chaleur en zone urbanisée, et offriront un accès à espace vert à de nombreux citoyens. Ces projets sont le fruit d’une réelle co-construction avec les citoyens, et bénéficient d’un accompagnement par les autorités régionales, notamment en vue d’assurer la pérennité des espaces verts dans le temps.   »

Un jury composé de membres de l’administration et de trois experts extérieurs (en architecture paysagère, en biodiversité urbaine et en participation citoyenne) a été chargé d’évaluer les candidatures de ces projets dans lesquels les citoyens et acteurs locaux sont impliqués.

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE LUXEMBOURG