Revivez la conférence de presse du Comité de concertation de ce vendredi 3 décembre

Revivez la conférence de presse du Comité de concertation de ce vendredi 3 décembre

Quelques jours à peine après un énième Comité de concertation, nos responsables politiques se sont à nouveau réunis ce vendredi, alors qu’ils ne devaient initialement se revoir que le 15 décembre.

Toutes une série de mesures étaient sur la table des négociations. Voici ce qui a été décidé.

Ces mesures entrent en vigueur le samedi 4 décembre 2021, sauf exceptions mentionnées. Les nouvelles mesures ainsi que celles déjà existantes sont d’application jusqu’au 28 janvier 2022 inclus.

Enseignement

➜ Comme préconisé par le GEMS, les écoles primaires et maternelles devront bel et bien faire une pause, mais elle ne sera pas de 10 jours, mais d’une semaine. Concrètement, les vacances de Noël débuteront le lundi 20 décembre et auront donc une durée de 3 semaines.

Fermeture des classes à partir de 2 cas positifs ;

➜ Des détecteurs de CO2 doivent être déployés le plus vite possible dans chaque classe et local où se réunissent de nombreuses personnes. Dès que ces appareils indiqueront une concentration de CO2 supérieure à 900 ppm (particules par million), des actions devront être prises pour améliorer la qualité de l’air. Au-delà de 1.200 ppm, le local devra impérativement être quitté par ses occupants.

Le masque sera obligatoire dès 6 ans, même à l’école : dès lundi !

➜ Interdiction de toutes les activités parascolaires ;

➜ La recommandation aux parents de réaliser un (auto)test de leurs enfants régulièrement.

Pour l’enseignement secondaire, pas de fermeture, mais il sera organisé de manière hybride jusqu’à la période des examens (qui auront lieu en présentiel). Le retour de l’hybridation des cours n’entrera en application que le mercredi 8 décembre seulement. Les élèves qui n’ont pas accès à des outils numériques pourront bénéficier d’un enseignement à distance au sein de l’école.

L’enseignement artistique à horaire réduit suit les mêmes règles que celles applicables à l’enseignement primaire et secondaire.

Pour l’enseignement supérieur  : contrairement à ce qui était annoncé, pas de retour en code orange pour l’enseignement supérieur. Les étudiants pourront bien continuer à se rendre en auditoire jusqu’à la fin du quadrimestre. Les bibliothèques resteront ouvertes pour les étudiants qui préparent leur session d’examens.

➜ Un enseignement en présentiel sera organisé pour les élèves les plus vulnérables – certainement dans l’enseignement spécialisé. Les ministres de l’Enseignement en détermineront les modalités.

Masque

➜ Le port du masque devient obligatoire dès 6 ans, partout où il était déjà en vigueur.

Vaccination

➜ La task force Vaccination progressera rapidement au niveau de la vaccination des enfants de moins de 12 ans, étant donné l’importance de la vaccination pour relever le défi épidémiologique au sein de l’enseignement.

Horeca

On ne change rien  : fermeture maintenue de 23 heures à 5 heures du matin, 6 personnes par table maximum, uniquement assis.

Contacts

Il n’y aura pas de « bulle » ! Mais recommandation de limiter au maximum ses contacts et de les rencontrer de préférence à l’extérieur.

➜ L’utilisation d’autotests est également encouragée

Événements et rassemblements

> Événements publics en intérieur

➜ À partir du samedi 4 décembre, les événements rassemblant plus de 4.000 personnes ne peuvent plus avoir lieu.

➜ À partir du lundi 6 décembre, les événements avec plus de 200 personnes à l’intérieur sont interdits. Cela concerne, par exemple, les grands concerts.

En ce qui concerne les petits événements, représentations culturelles et autres, ainsi que les congrès à l’intérieur, ils restent possibles à condition d’avoir maximum 200 participants. Le public doit être assis, avec masque obligatoire et Covid Safe Ticket (à partir de 50 visiteurs).

➜ Les cinémas peuvent accueillir maximum 200 personnes par salle, moyennant le respect d’une distance de 1,5 m entre chaque groupes.

> Événements publics en extérieur

➜ Le Comité rappelle que les organisateurs sont responsables de mesures de gestion de la foule. Le Comité demande aux autorités locales de contrôler strictement ces mesures. Si ces mesures ne peuvent être respectées, ces événements doivent être annulés.

> Rassemblements privés à l’intérieur

Tous les regroupements et activités privés à l’intérieur sont provisoirement interdits, en ce compris les activités organisées, sauf

Une exception est prévue pour  :

– les réunions privées qui se déroulent à domicile ou dans un hébergement touristique de petite taille (15p) ;

– les réunions privées qui se déroulent dans le cadre d’un mariage ou de funérailles ;

– l’exercice du sport à l’intérieur ;

– les entraînements sportifs ;

– l’exercice professionnel d’activités (p.ex. les professionnels du sport, de la musique) ;

– les réunions avec publics vulnérables (AA, alphabétisation…).

> Activités de jeunesse

➜ Les activités organisées par le secteur de la jeunesse qui se déroulent en intérieur sont suspendues à partir de lundi, annonce la ministre de la Jeunesse Valérie Glatigny vendredi dans un communiqué. Cette décision a été prise à la suite d’une réunion avec le secteur, consécutive au Comité de concertation.

➜ Les plaines de jeux intérieures, qui n’ont pas été évoquées explicitement lors de la conférence de presse du Comité de concertation (Codeco) vendredi, devront garder portes closes.

➜ Les activités en extérieur restent bien permises moyennant les règles actuelles.

Compétitions sportives

Le public lors des événements sportifs à l’extérieur reste autorisé.

La présence de public est interdite lors des compétitions sportives organisées à l’intérieur. Les participants mineurs peuvent être accompagnés par deux adultes.

Travail

➜ Rien ne change pour le télétravail : obligatoire 4 jours par semaine (donc maximum un jour de présence sur le lieu de travail par semaine).

➜ Teambuildings et fêtes d’entreprises sont interdits.

Testing

➜ Les personnes âgées de douze ans ou plus n’ayant pas leur résidence principale en Belgique et arrivant sur le territoire belge en provenance de pays hors de l’Union européenne ou de l’espace Schengen, ne se trouvant pas sur la liste blanche (consultable sur info-coronavirus.be) doivent disposer d’un résultat de test PCR négatif.

Ces mesures entrent en vigueur le samedi 4 décembre 2021, sauf exceptions mentionnées.

Les nouvelles mesures ainsi que celles déjà existantes sont d’application jusqu’au 28 janvier 2022 inclus.

Elles seront réévaluées lors d’un nouveau Comité de concertation dans la semaine du 20 décembre 2021.

➜ Le Comité de concertation attire l’attention sur le fait que les bourgmestres ont, à tout moment, la responsabilité d’annuler les événements qui présenteraient un risque épidémiologique, après concertation avec les instances sanitaires compétentes.

Revivez la conférence en vidéo :

Revivez les annonces faites lors de la conférence de presse :

> Alexander De Croo : « Je vais etre clair, ce type de mesures de protections supplémentaires (comme les masques et les gestes barrières), nous deveront encore en faire usage durant un certain temps. outre la vaccination, le masque et la distance sociale seront nécessaires pour veiller à ce que la pression sur les soins de santé reste sous contrôle »

> Les mesures pour l’horeca ne changent pas et restent en vigueur.

> L’obligation de télétravail ne change pas : 4 jours par semaine. Les teambuildings et fêtes d’entreprises interdits.

> Concernant la sphère privée, le gouvernement demande de limiter les contacts au minimum.

> Les activités et rencontres à l’intérieur seront interdites sauf pour les activités à domicile, cérémonies de mariage et funérailles. Une seule exception pour le sport à l’intérieur.

> Les écoles primaires et maternelles fermeront dès le 18 décembre

> L’enseignement secondaire aura lieu de manière hybride : 50 % en présentiel, 50 % à distance.

> Des mesures très sévères dans les écoles du pays : dès que deux élèves sont contaminés, les classes fermeront.

> Le port du masque devient obligatoire à partir de 6 ans dès demain là où il est déjà en vigueur

> « Il faut prendre des mesures qui diminuent la pression sur les hôpitaux »

> « Cette vague automnale du Covid est beaucoup plus lourde que prévue. Le taux de contaminations en Belgique est l’un des plus élevés d’Europe et la pression sur les hôpitaux est devenu insupportable. »

> La conférence de presse a débuté avec une prise de parole d’Alexander De Croo

> La conférence de presse débutera à 14h45. Alexander De Croo annoncera les nouvelles mesures prises par le Comité de concertation.

Le fil de la journée :

>14h21 : pour les écoles secondaires, l’hybridation débutera à partir du 15 décembre et ce, jusqu’aux vacances.

> 14h05 : c’est acté, les écoles fermeront bien une semaine plus tôt. Les vacances d’hiver dureront donc trois semaines pour les primaires et maternelles.

> 13h55 : finalement pas de bulle de contacts, mais…

> 13h50 : L’heure de la conférence est connue : elle aura lieu à 14h45 !

> 13h30 : un nouvel accord, les événements avec plus de 200 personnes à l’intérieur seraient interdits, cinémas et théâtres resteraient ouverts. Plus d’infos ici.

>12h35 : vers une fermeture des écoles primaires et maternelles dès le 20 décembre, masque obligatoire dès 6 ans ! Tout ce qu’il faut savoir ici

> 12h21 : Une première décision est tombée : c’est confirmé, il n’y aura pas de changements pour l’horeca. Plus d’infos ici.

> 11h49 : Selon nos informations, les discussions sont très tendues au Codeco pour le moment. On vous explique tout ici.

>11h39  : Steven Van Gught : « Les infections et les admissions semblent avoir atteint un pic ». Sa prise de parole.

> 11h34 : Présence d’Omicron en Belgique : l’origine de trois des clusters connue.

> 11h20 : Le gouvernement veut examiner comment priorité peut être donnée à la vaccination des enfants de moins de 12 ans. Ce que l’on sait.

> 11h00 : Encore du changement pour le secteur horeca ? Le Comité de concertation ne devrait finalement pas en faire une priorité ! Nos infos ici.

> 10h40 : Marc Van Ranst : « Si on en est là, c’est parce que les mesures que les experts avaient proposées n’ont pas été suivies ». Découvrez ses déclarations ici.

> 10h35 : Voici ce qui se dégage de la réunion et des mesures qui pourraient être prises : à fond sur les écoles et le port du masque élargi, moins sur le reste ?

> 9h41 : Une nouvelle idée sur la table du Comité de concertation ? Voici de quoi il s’agit.

> 9h26 : Sur La Première, Catherine Linard a reconnu que les écoles posaient un problème. « Ce qui est sûr c’est que le virus circule beaucoup chez les enfants mais il n’y a rien de surprenant à ça : ils ont beaucoup de contacts et ne sont pas vaccinés (…) C’est clairement dans les écoles qu’il y a le plus de contaminations ». Elle estime qu’il n’est cependant pas « indispensable » de fermer les écoles.

> 9h10 : Pour le PS et la N-VA, les écoles doivent rester ouvertes. Les deux partis politiques (qui gèrent ces portefeuilles dans leur communauté) s’opposent à la fermeture des écoles. Plus d’infos ici.

> 9h00 : Le Comité de concertation a débuté. Tout ce qu’il faut savoir.

> 7h50 : Pierre-Yves Dermagne, vice-Premier ministre et ministre de l’Économie et du travail, à propos de la fermeture avancée de l’horeca sur Bel-RTL : « Je ne veux pas de mesures hypocrites. Dire 20h, ça veut dire pour les restaurants qu’il n’y a pas de service du soir. Je préfère dire les choses clairement. Quand on prend une décision, il faut l’assumer, et il faudrait alors (re)venir avec des mesures de soutien »

> 7h30 : Pour Yves Van Laethem, « on ne peut pas nier le rôle de l’école ». Sa réaction complète ici.

> 6h30 : ce vendredi, tous les indicateurs poursuivent leur augmentation, à l’exception d’un léger recul du taux de reproduction du virus qui est désormais de 1,03 (-9 %). Retrouvez tous les chiffres ici.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Yves-Gomezée (c.f. Walcourt)Walcourt (prov. de Namur)
Aussi en Belgique