Des plaines de jeux couvertes devant le Conseil d’État contre leur fermeture forcée

Illustration
Illustration - Isopix

Ces plaines de jeux sont contraintes depuis samedi à rester fermées, à l’instar des dancings et autres discothèques. Les plaines de jeux ne comprennent pas cette décision et reprochent au gouvernement une absence de concertation avec le secteur. « Nous sommes convaincus que nous pouvons contribuer au bien-être des enfants et ce, en toute sécurité. C’est pourquoi nous demandons l’annulation de cet arrêté royal. »

Le groupement de plaines de jeux espère une décision dans la semaine.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Région flamandeBruxelles (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique