Seraing – Union arrêté à cause du brouillard: l’arbitre ne voyait plus ses assistants

Vidéo
Seraing – Union arrêté à cause du brouillard: l’arbitre ne voyait plus ses assistants
News

La rencontre entre Seraing et l’Union Saint-Gilloise, samedi, dans le cadre de la 22e journée de la Jupiler Pro League, a été arrêtée après la première mi-temps en raison du brouillard alors que les Saint-Gillois menaient 0-2. « Je ne pouvais pas voir mes assistants », a expliqué, au micro d’Eleven Sports, le diffuseur du championnat, l’arbitre Wesli De Cremer, qui avait d’abord retardé d’une demi-heure le coup d’envoi de la seconde période avant de décider que le match ne reprendra pas.

« Le moment où nous sommes rentrés sur le terrain pour commencer la deuxième mi-temps, on voyait directement que la visibilité était très basse », a expliqué Wesli De Cremer. « Je me suis mis au milieu du terrain et là je ne pouvais pas voir mes assistants et mes assistants me confirmaient que pour eux c’était impossible de juger le hors-jeu parce qu’ils ne voyaient pas l’autre côté du terrain. Donc là, nous avons pris la décision de retarder la deuxième mi-temps de trente minutes, on a le droit, pour voir si la situation s’améliorait. Après trente minutes, on a dû constater que la situation était la même », a expliqué M. De Cremer, qui a rappelé que telle est la procédure dans ce genre de situations.

L’entraîneur de l’Union Felice Mazzu expliquait lui que « c’est la décision de l’arbitre, il faut la respecter. S’il estime que tout n’est pas en place pour pouvoir continuer le match, on doit l’accepter tout simplement. »

Le match reprendra à une date ultérieure à partir du moment où il a été arrêté. Donc la deuxième mi-temps sur le score de 0-2 pour l’Union, par ailleurs réduite à dix. « On espère jouer le plus tôt possible pour que ce match soit derrière nous », a ajouté Mazzu, qui a donné des détails sur les modalités de cette deuxième période par rapport aux éventuels changements que les entraîneurs pourraient apporter. « On va devoir reprendre avec les 18 joueurs qui étaient sur la feuille de match. Après, si je décide de débuter avec une composition différente, ce sont des changements acquis comme pendant un match normal. »

Jean-Louis Garcia, le nouvel entraîneur de Seraing, dit « comprendre la frustration des Saint-Gillois qui menaient 0-2, mais il faudrait faire preuve de malhonnêteté intellectuelle pour dire qu’on peut jouer au football dans ces conditions. »

Garcia souligne que « cela peut être compliqué de réaligner le même onze si des joueurs ont un souci. Je n’ai pas d’emprise là-dessus. Je vais atteindre sereinement ce qu’on nous dit. » L’objectif des Métallos lorsque le match reprendra sera « d’essayer de réduire le score pour essayer de faire douter cette équipe. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Seraing (prov. de Liège)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en RFC Seraing