Bilan de la manifestation à Bruxelles: 70 arrestations et 15 blessés dont 3 policiers

Bilan de la manifestation à Bruxelles: 70 arrestations et 15 blessés dont 3 policiers

La manifestation qui a eu lieu ce dimanche, partant de la gare du Nord via la petite ceinture et traversant le quartier européen en direction du parc du Cinquantenaire, a réuni 50.000 personnes selon la zone de police Bruxelles-Ixelles.

« Avant le départ, nous avons procédé à l’arrestation administrative de 6 personnes en possession d'objets interdits et/ou dangereux tels que des objets pyrotechniques », avance la zone de police dans un communiqué.

« Après la manifestation, un groupe a délibérément cherché la confrontation avec la police dans le quartier européen, près du barrage de la place Schuman. Des projectiles ont été lancés et plusieurs objets ont été incendiés. L’arroseuse et les gaz lacrymogènes ont alors été utilisés. Ensuite, la façade et l'entrée d'un bâtiment situé à l'angle de la place Schuman et de la rue de la Loi ont également été vandalisées. Nos services sont immédiatement intervenus afin que le groupe de 400 à 500 personnes se disperse vers parc du Cinquantenaire. S'en est suivi audit parc, un appel à dislocation. Malgré ce dernier, des personnes ont continué à traîner dans le parc et aux alentours. À hauteur de l'arrêt du métro Merode, la confrontation avec la police a été clairement recherchée, avec des jets de projectiles par les émeutiers, des actes de vandalisme ainsi que des incendies. Les policiers ont été clairement attaqués avec des objets lourds, notamment des poubelles, des barrières nadars, des pavés, etc. . Les émeutiers ont également attaqué une voiture de police. Le jeu du chat et de la souris avec la police s'est poursuivi ensuite dans l'avenue de Tervuren et ses environs », développe Polbru.

Les émeutiers qui ont délibérément cherché la confrontation avec la police feront l'objet d'une enquête plus approfondie pour laquelle une task force judiciaire sera mise en place.

« Au total, 3 policiers et 12 manifestants ont été emmenés à l'hôpital, mais aucun d'entre eux n'est en danger de mort. D'autres dommages sont encore en cours d'évaluation. Au total, une soixantaine de personnes a été arrêtée administrativement et une dizaine judiciairement pour détention ou jet de projectiles, notamment des matériaux inflammables, rébellion et dégradation de biens publics. », conclut la zone de police Bruxelles-Ixelles.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Faits divers