Arcade Fire de retour aux affaires avec un très grand disque

Arcade Fire de retour aux affaires avec un très grand disque

On avait un peu perdu de vue Arcade Fire. Everything Now (2017) avait quelque peu désarçonné les fans de la première heure. Et les Canadiens n’avaient rien sorti de vraiment digne d’intérêt depuis Reflektor en 2013. La bande à Win Butler revient aujourd’hui avec un 6e album, « WE ». Une vraie réussite qui confine au sublime. Avec le dernier album de Calexico sorti il y a quelques jours, c’est clairement l’un des grands disques de l’année.

« WE » compte 10 morceaux pour un total de 40 minutes. Outre le titre qui donne son nom à l’album et un prélude de 30 secondes (totalement dispensable), chaque morceau fonctionne en dyptique  : Age Of Anxiety I et II (les deux morceaux les plus dingues du disques, où l’on passe de la guitare acoustique et du piano à des rythmiques électroniques), End Of Empire I-III et IV (deux titres que n’auraient pas renié John Lennon), The Lightning I et II (du Arcade Fire classique, comme à la grande époque de Funeral), et Unconditionnal I et II (sur lequel s’invite Peter Gabriel).

On retrouve dans ce disque tout ce qui fait qu’on aime Arcade Fire depuis près de 20 ans : des envolées épiques, un lyrisme assumé, une inventivité sans cesse renouvelée, une énergie contagieuse. Comme tout grand groupe qui se respecte, c’est sur scène qu’il faut voir Arcade Fire. C’est là que le génie des Canadiens trouve à s’exprimer de la meilleure des manières. Arcade Fire est aujourd’hui l’un des plus grands groupes de rock au monde. Ce « WE » vient encore de le prouver.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en CULTURE