L’ancien gardien d’un camp de concentration fait appel de sa condamnation

L’ancien gardien d’un camp de concentration fait appel de sa condamnation
Isopix

La Cour constitutionnelle de l’état Brandebourg, située à Neuruppin au nord-ouest de Berlin, a confirmé ce lundi que l’homme avait fait appel de cette décision.

«Après la remise du verdict écrit, l’accusé dispose d’un mois pour justifier sa position», a déclaré la porte-parole de la Cour, Iris le Claire. Elle ajoute que «la Cour de justice a jusqu’au 27 septembre pour finaliser l’écriture de son jugement».

La Cour fédérale de justice décidera ensuite du statut du recours.

Lors de ce procès, l’accusé niait avoir été gardien au camp de concentration allemand de Sachsenhausen, entre 1942 et 1945.

Le procureur avait fourni des documents identifiant un gardien SS nazi portant le nom, la date et le lieu de naissance de l’accusé, parmi d’autres preuves.

L’avocat de la défense, Stefan Waterkamp, avait déclaré juste après le verdict qu’il ferait appel de la condamnation. Il a indiqué que, jusqu’à présent, «la Cour fédérale de justice ne considère pas l’activité de gardien de camp de concentration comme étant suffisante pour inculper quelqu’un pour aide et encouragement aux crimes nazis».

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde