Le chef des opérations d’Easyjet démissionne après de nombreuses annulations de vols

Le chef des opérations d’Easyjet démissionne après de nombreuses annulations de vols

Mise en difficulté lors des longs week-ends du printemps, faute notamment d’effectifs suffisants, avec des centaines de vols annulés, Easyjet avait annoncé fin juin une réduction de sa capacité de transport cet été, afin d’éviter le chaos qu’ont connu les aéroports, en particulier britanniques.

Easyjet avait précisé que sa capacité de transport attendue pendant les mois d’été serait de 90% du niveau de l’exercice 2019, contre 97% prévus jusqu’ici.

Alors que la demande repart, le secteur aérien, particulièrement touché pendant la pandémie, peine à recruter suffisamment vite, un problème qui devrait se prolonger tout l’été et touche les aéroports au Royaume-Uni mais aussi dans le reste de l’Europe.

«L’aviation en Europe fait face à des difficultés opérationnelles» qui comprennent des «retards dans le contrôle du trafic et des pénuries de personnel» dans les aéroports, ce qui entraîne retards et annulations en série, avait expliqué Easyjet.

La compagnie pense cependant être en mesure de faire voler la plupart des voyageurs concernés sur d’autres vols, le jour-même pour beaucoup, et promet de prévenir ses clients à l’avance.

La compagnie est aussi touchée par une grève de son personnel navigant en Espagne qui se traduit par des débrayages lors de plusieurs week-ends au mois de juillet.

«Je tiens à remercier Peter (Bellew) pour son travail acharné et lui souhaite bonne chance. Tout le monde chez Easyjet reste absolument concentré sur la mise en œuvre d’opérations sûres et fiables cet été», a déclaré le directeur général Johan Lundgren lundi, cité dans le communiqué.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde