Décès d’Olivia Newton-John: la malédiction d’Aaron Ramsey frappe à nouveau

AFP
AFP

Aaron Ramsey a marqué son premier but en Ligue 1 dimanche sous le maillot de Nice. Le lendemain, la star de « Grease » Olivia Newton-John est décédée. Pourquoi évoquer ici ces deux événements qui n’ont absolument aucun lien entre eux ? Parce que cela ajoute une ligne de plus à la macabre malédiction qui poursuit le buteur gallois…

Une légende raconte qu’à chaque but de Ramsey, une personnalité publique meurt dans les jours qui suivent. Un mauvais présage qui dure depuis plus de dix ans avec une vingtaine de « victimes » célèbres recensées, sur les quelque 90 buts qu’il a inscrits dans sa carrière.

En 2011, Oussama Ben Laden, Steve Jobs ainsi que de Mouammar Kadhafi sont décédés le lendemain ou le surlendemain d’une réalisation de Ramsey. Whitney Houston (2012), Paul Walker (2013) et Robin Williams (2014) s’ajoutent à la liste. On peut encore citer David Bowie, l’acteur Alan Rickman et l’ex-Première Dame des États-Unis Nancy Reagan en 2016, le chanteur Chester Bennington et l’ancien acteur de James Bond Roger Moore en 2017, le rappeur Mac Miller en 2018 ou encore Luke Perry en 2019.

Les exemples sont nombreux pour appuyer cette légende urbaine et le décès d’Olivia Newton-John ce lundi, au lendemain d’un but de Ramsey, en est un de plus, malheureusement.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Foot à l'étranger